Forum Maladies d'Alzheimer et apparentées

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Aller à la Page  Page précédente 1 23 Page courante: 3 parmi 3

Catherine - 31/12/14 23:32 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Mon ami est atteint du syndrome de Korsakoff.
Nous ne vivions pas ensemble, avant son hospitalisation de plusieurs mois et que la maladie ne soit diagnostiquée.
Sa famille l'a placé sous tutelle et cherche une structure d'accueil médicalisée pour le recevoir.
Je me propose de l'accueillir, à mon domicile, aidée et entourée de personnes compétentes (CCAS, hopital de jour). Je suis parfaitement consciente de la difficulté et de la charge que cela représente.
Bien qu'enseignante retraitée , ayant également une formation d'auxiliaire de vie, je ne sais comment devenir accueillante pour mon ami, sa famille ne me connaissant pas .
Merci pour tous les renseignements que vous pourrez m'apporter et les démarches à suivre.

Etienne - 01/01/15 08:34 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour Catherine,
Commencez par consulter notre article "Devenir accueillant" !
Meilleurs voeux pour 2015
Famidaquement, Étienne

grandsaigne maryse - 12/02/15 11:27 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

je cherche une famille pour accueillir une dame de 54 ans qui est rejetée par sa famille et qui est sous tutelle. elle vit dans la Loire mais cela ne la dérange pas de s'éloigner
elle est atteinte de la maladie de korsakoff.
merci de me conseiller pour mes recherches

Etienne - 12/02/15 13:04 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,

Nous sommes près de 10.000 accueillants familiaux agréés pour la prise en charge d'adultes handicapés ou de personnes âgées, presque partout en France.

Pour rechercher un accueil familial, servez-vous de la rubrique "Annonces" !

Famidaquement, Étienne

becker madeleine - 07/03/15 13:11 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

bonjour je cherche une accueil familial pour ma fille de 39 ans qui est atin de korsakof pouver vous me donner quelque numerot de telephone merci .

Note des modérateurs : pour chercher un accueil familial, servez-vous de la rubrique "Annonces"

Noémie - 11/05/15 22:38 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Mon frère et moi venons d'apprendre que notre père avait la maladie de korsakoff
Après 1 mois dans un hôpital nous l'avons mis dans un hôpital psychiatrique,
J'aimerai savoir si des personnes atteintes de korsakoff ont pu, avec le temps retrouvé une partie de leur mémoire,
Retrouver de l'indépendance etc...
Cela fait une semaine que son médecin nous a dit cela,
Merci d'avance pour vos réponses

celine - 04/08/15 19:57 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonsoir ma maman a attraper le symdrome de korsakoff il y a 2 mois en sachant que son cerveau a vieillie de 15 ans d'un coup. ses sur ses pas facile du tout, je commence a avoir du mal aussi. mais elle n'est pas responsable de cela et ne comprenne pas se qu'il se passe , la famille doit apprendre a accepter le en 3 jours de temps elle se rappel plus de mes enfants et me considere comme sa soeur. faut accepter . essayer de changer de sujet quand ses difficile ou s'absenter rien que une minute pour quelle oublie se quelle a dit. on peur que supporter cette maladie malheureusement.

Manon - 20/09/15 21:13 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour à tous,

Suite à une chute à domicile, mon père, alors âgé de 53 ans a été hospitalisé. Les médecins lui ont découvert le syndrome de korsakoff. Mon frère , 32 ans, et moi même, 21 ans, malgré nos rapports très difficiles avec notre père (je ne l'avais pas vu depuis mes 14 ans), sommes devenus ses tuteurs légaux. Il est resté à l'hôpital dans le service de neuro-chirurgie pendant 1 an et demi alors qu'il ne nécessitait pas de soins medicaux. Avec l'assistante sociale nous avons essayé de trouver une solution d'hébergement plus adaptée à ses besoins. Nous nous sommes battus pour qu'il puisse au moins changer de service, mais les médecins ont tous refusé pour raison budgétaire. Après entretient avec plusieurs psychiatres, il n'a pas pu rentrer en établissement psychiatrique car selon leurs dires "il ne représentait pas un danger pour lui même".
Nous nous sommes alors retournés vers le médecin départemental de la mdph pour qu'il puisse obtenir une dérogation pour aller en famille d'accueil. Après un premier refus, nous sommes enfin parvenus à accéder à ce service. Nous avons alors trouvé une famille d'accueil, et avons fait un essai d'une semaine. La personne faisant le relais entre le famille d'accueil et l'hôpital n'a pas fait son travail. La famille n'a donc pas pu accueillir mon père dans de bonnes conditions du fait de la non information sur sa pathologie. Cette semaine a été un échec pour tout le monde... suite à ça, la médecin départementale a refusé toute autre tentative de placement en famille d'accueil, alors que ceci nous apparaissait comme la meilleure solution.
Le 12 janvier 2015, l'assistante sociale de l'hôpital m'a appelé pour m'indiquer que mon père allait être placé le lendemain en ephad. Avec mon frère nous nous sommes donc renseignéq sur l'ephad en question et les avis étaient catastrophiques. Nous avons donc contesté ce placement, suite à quoi l'hôpital nous a répondu : "c'est ça où vous payez les frais d'hospitalisations d'environ 700 euros journaliers". Nous n'avons pas eu le choix (étant mon frère et moi étudiants), et mon père a été placé dans l'ephad. Aujourd'hui, il y réside encore, mais c'est désastreux sur son moral car c'est un mouroir inadapté à ses besoins.
De plus, au niveau financier mon frère et moi même sommes bloqués... en effet, en dessous de 60 ans, une tarification spéciale est appliquée pour les patients en ephad. Le gir n'est pas pris en compte, et nous devons payer 2500 euros par mois. Aucune aide ne nous est allouée (hormis l'apl de 20 euros mensuel). Nous sommes dans un vide médical et juridique. Nous souhaiterions que notre père retourne en famille d'accueil pour son bien être moral, et financièrement nous serions aidés... mais comment faire pour détourner l'avis du médecin départemental ?

En espérant que vous pourrez me répondre, car nous nous sentons seuls face à ces épreuves de la vie...
Dans tous les cas, je tiens à remercier infiniment toutes ses familles qui accueillent nos proches et qui nous redonnent de l'espoir.

Etienne - 20/09/15 21:48 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonsoir Manon,

Votre médecin départemental semble abusivement rigide - voir notre article "Un Conseil général peut-il s’opposer à un accueil ?" ; pour passer outre sa décision, il vous reste la solution de chercher un accueil familial dans un département limitrophe, plus respectueux de votre liberté de choix !

Famidaquement, Étienne

derycke - 05/10/15 18:38 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

bonjour,

réalisant un stage avec des personnes atteintes du syndrome de Korsakoff, je suis à la recherche d'activités, de projets et de jeux que je pourrait mettre en place avec ce public.
Je suis preneur de tout exemples et de suggestions.

Merci d'avance

NAVET - 22/10/15 19:27 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour, je me permets de vous contacter car la petite amie de mon fils a besoin d'aide. Son papa est décédé, et sa maman est atteinte du syndrôme de korsakoff... Cette jeune fille ne vit plus chez sa mère car la situation a été vite insupportable. Sa mère a été hospitalsée, mais est revenue au domicile il y a déjà longtemps. Elle bénéficie d'un suivi SAMSAH et est placée sous curatelle. Curatelle qui vit loin de cette dame.

La jeune fille poursuit ses études à environ 200 kms de sa maman. Depuis, quelques mois l'état de sa maman se détériore. Elle trouve de l'alcool on ne sait pas comment, appelle sa fille en plein cours pour l'insulter, reçoit chez elle d'autres malades qui lui apportent de quoi boire.
A chaque fois que cette jeune fille va voir sa maman, je la ramasse à la petite cuillère tant elle souffre de voir sa mère se détruire à petit feu...

Que faire ? Quelle structure pourrait l'accueillir ?

Etant une étrangère, je ne veux pas me mêler de l'histoire de cette famille, mais je vois cette jeune fille de 20 ans, complétement retournée, qui ne sait pas ce qu'elle doit faire et comment le faire.
Pouvez-vous me dire s'il existe des accueillants ou des structures pour ce type de patients ? Cette jeune souhaiterait savoir sa maman entre de bonnes mains. Merci de votre aide et vos conseils. Cordialement.

karole - 22/10/15 20:07 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonsoir,
Je pense que dans un premier temps, il faudrait une hospitalisation, puis, par la suite, une fois sevrée, elle pourrait tout à fait aller vivre avec une famille d'accueil.
J'ai accueilli par le passé, une personne atteinte de ce syndrôme. Sa survenue est souvent liée à l'alcoolisme chronique.
L'amie de votre fils, peut tout à fait se rapprocher de la curatelle, pour l'aider dans ses démarches.
Bon courage,
Karole

Navet - 22/10/15 22:22 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Merci,
la jeune fille vient de prendre RDV avec la curatelle et les parents de sa maman pour la semaine prochaine. Espérons que nous allons avancer car les grands-parents sont dans le déni. Merci encore de votre réponse.

Brochet - 28/08/16 22:40 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Je viens de lire tous vos témoignages et je m'aperçois qu'on est tous démunis face à cette maladie. Ma mère en est atteinte, elle a 71 ans ,je m' occupe d'elle depuis presque 20 ans . Ce problème d'alcool puis la démence qui commence et le diagnostic Korsakoff ! Après plusieurs passages à l'hôpital en deux ans ,elle a arrêté de boire depuis un mois, puis son état s'est dégradé a une rapidité qui fait peur. Je l'ai prise quelques jours chez moi avec l'aide de mon mari en vacances car une surveillance constante est nécessaire, mais il a fallu trouver une solution plus durable pour qu'elle se stabilise. J'ai trouvé une maison de retraite il y a trois semaines. Malheureusement malgré les visites de sa famille son état ne s'est pas amélioré ,voir il est devenu plus agressif. On nous demande maintenant de trouver un autre établissement plus sécurisé pour les Alzheimers . Je ne sais pas quel sera son devenir . J'ai toujours pensé que les familles d'accueil ne pouvaient pas accueillir ces personnes. Pour le vivre tous les jours, je sais que parfois on n' est pas trop de deux ou trois pour la surveillance et que ça peut être très fatigant. Bravo à elles !!!
Le reproche que je ferais au point de vue médical c'est le non suivie au niveau psychiatrique pour ces malades et je pense que ma mère ne pourra pas s'en sortir si elle n'est pas mieux suivie par un psychiatre.
Donc, bon courage à tous!

Domi18 - 28/09/16 19:55 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour Brochet,

La nature du syndrome de Korsakoff est un ensemble de troubles neurologiques malheureusement très souvent irréversibles. Ils se traduisent par des pertes de mémoire, une désorientation spatio- temporelle des sauts d'humeur voir une agressivité. Malheureusement les psychiatres ne pourront pas y faire grand chose.
Un établissement pour personnes Alzheimer peut, par contre, trouver des centres d’intérêts à votre maman et lui proposer des activités adaptées, ce qui peut avoir une bonne influence sur son état dépressif et diminuer ses périodes d'agressivité. A un stade très avancé de la maladie c'est la meilleure solution possible. Bon courage.
Courtoisement.

marquant catherine - 19/10/16 18:32 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

bonsoir, je me permets de répondre sur cette terrible maladie, ma soeur agée de 66 ans,présente des troubles assez important ,impossible de la garder chez elle malgré tous les aides mises en places ,elle était en spychiatrie qui nous ont dit qu'elle n'avait rien à faire là ,donc je me suis débrouillée seule pour trouver une ehpad ,elle est rentrée hier vers 14h30 et ce matin on me télèphone qu'elle repartait en spychiatrie.
sachez qu'une fois rentrée en ehpad à ce niveau là ,elle ne doit absolument pas rentrer chez elle ,et n'a pas le droit non plus d'aller en famille d'accueil, on est très mal renseigné ni aidé sur cette maladie .bon courage à tous car il en faut.on entend même des méchancetés de la part de certains médecins , ne baissez pas les bras c'est pour vous mettre la pression ,on me l'a fait .COURAGE

Domi18 - 20/10/16 10:19 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,

"...elle , n'a pas le droit non plus d'aller en famille d'accueil," Cette phrase n'est pas tout à fait exacte. Des personnes atteintes du Syndrome de Korsakoff peuvent aller en famille d'accueil et il y en a, j'en ai moi même accueilli, Par contre il y a des contre-indications communes à tout type d’accueil :

- Agressivité (contre soi-même ou des tiers), mettant la personne accueillie ou son entourage en danger,
- Démences séniles, délires et persécution, agitation nocturne
- Problèmes de santé nécessitant des soins intensif, continus, de jour comme de nuit...

Les personnes, qui elles, n'ont PAS LE DROIT d'aller en Accueil Familial sont :
"Les personnes handicapées orientées en MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) ou en FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé) ne peuvent faire l’objet que d’un placement familial organisé sous la responsabilité d’un établissement médico-social ou d’un service agréée à cet effet (articles L441-1 et L441-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles)."

Vous pouvez lire le témoignage d'un aidant familial ainsi que les témoignages, questions/réponses ci-dessus.

Courtoisement,

fromentin - 27/10/16 23:18 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

bonjour
je réagis car voyez vous j'accueille deux personnes atteintes de korsakof, dont une qui est plus malade : c'est sûr, cela n'est pas facile tous les jours, il faut bien les surveiller, mais quand ces personnes ont leurs habitudes, tout va bien et je confirme qu'en famille d'accueil c'est possible.

langevin - 22/12/16 14:45 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour;
je cherche quelques renseignements sur le profil d'une famille type capable de recevoir une femme de 62 ans atteinte du syndrome de Korsakoff. Nous sommes en Normandie mais je pense qu'il ne faut pas être trop difficile sur le périmètre géographique. En vous remerciant d'une éventuelle réponse. Nous sommes totalement désarmé par notre impuissance pour la placer sans la faire souffrir.

Note des modérateurs : pour chercher un accueil familial, servez-vous de la rubrique "Annonces"

hyot - 28/12/16 18:46 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
M.ou Mme LANGEVIN, je suis accueillante familiale et j'ai une personne qui a cette maladie, pour plus d explication vous pouvez me joindre ; mon annonce est sur [www.famidac.fr]-

Agathe - 07/03/17 13:54 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en troisième année d'étude en éducation spécialisée en Belgique (Bruxelles). Nous avons, avec une amie, choisi le syndrome de Korsakoff pour un travail. Nous découvrons tout fraîchement cette maladie et somme effarées du peu de prévention faite autour de cette maladie, aussi bien pour les familles que pour les soignants ! C'est avec peine que nous lisons tous vos messages et avec espoir que nous voyons toute l'entre-aide qu'il existe sur les forums autour de cette question!
Nous avons réussi à rassembler assez d'éléments pour comprendre ce syndrome mais nous restons dans le flou le plus total autour des prises en charge (et de ses coûts!) notamment en Belgique. Je ne sais pas si l'un d'entre vous pourrait nous renseigner. Existe-t-il un système comme celui de famidac en belgique? Existe-t-il une aide financière pour?
Je vous souhaite à tous bon courage pour ce quotidien que vous vivez.
Nous espérons grâce à notre travail transmettre des informations sur le syndrome de Korsakoff et espérons qu'un jour ce syndrome sera connu du plus grand nombre!

Agathe.

becker - 31/03/17 13:07 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Moi jai une fille de 39 ans qui a le korsakoff. Je vie en Belgique et je ne trouve de place dans aucun centre. Il a 4 ans qu' elle a ce syndrome et c'est penible. Il faut toujours lui dire les mêmes choses. J'ai déja demandé a plusieurs médecins, on ne trouve pas de centre. Elle est trop jeune, mais bon sa soeur la prend une semaine, puis moi et c'est toujours pareil. On ne sais plus quoi faire. Je ne trouve pas de maison d'accueil.

Dellavedova - 02/04/17 11:15 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour je suis famille d accueil dans le Nord et je suis coordinatrice de l'association affable 59 ; j'accueille depuis 14 ans un monsieur qui est atteint de ce syndrome il y a plusieurs familles d' accueil dans le nord qui sont comme moi.

Patricia du 66 - 07/03/18 21:54 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour nous accueillons depuis 2 semaines mon beauf frère de 52 atteint du syndrome de Korsakoff et à qui la CPAM refuse depuis 18 mois le statut d’invalidite. La MDPH a été saisie mais le délai d’instruction est de 6 mois donc pour le moment, il est « juste » en arrêt maladie depuis août 2016. Nous devons partir 3 semaines en vacances cet été, est il possible de le placer en famille d’accueil sur la période ? En connaissez vous qui font des accueils temporaires dans le 77, le 91 ou le 94. Merci

Etienne - 07/03/18 22:15 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonsoir Patricia ,
Il est souhaitable que le handicap de votre beau-frère soit reconnu avant l'été - sinon, vous pourrez toujours demander pour lui, en vous appuyant sur son dossier "en cours", un accueil familial temporaire.
Pour lui trouver ce type d'accueil, servez-vous de notre rubrique Annonces !
Famidaquement, Étienne

Flo74000 - 02/03/19 14:51 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Qui pourrait partager son expérience sur "Doit-on annoncer à un Korsakoff sévère qu'il a une récidive de son premier cancer oublié" ?
Et comment gérer une prise en charge lourde de chimio et tous les effets secondaires ???
Merci d'avance de vos retours...
La fille d'un Korsakoff

pouedras - 04/03/19 10:33 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,

Mon ex conjoint a été diagnostiquer korsakoff en octobre 2018. j apprends à comprendre cette maladie.
il m' est arrivée de lui dire certaines vérités quand je sens qu il est "lucide "et qu il ne comprend pas pourquoi je ne le sors pas de l EPADH.
c 'est déstabilisant pour lui mais pour moi aussi donc je ne le fais plus. Et à quoi bon puisque le lendemain ,il ne s en souviens plus.
je pense que vous pouvez peut être lui en parler au conditionnel pour voir sa réaction si cela vous permet à vous de vous rassurer de lui avoir dit d une certaines façon mais sinon quel intérêt de le rendre plus malheureux ?
bien cordialement
catherine

Catherine - 04/03/19 11:10 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour à toutes et tous.

Mon ex compagnon Michel, âgé de 64 ans (à voir ici en photo), père d’un ado de 17 ans, a été diagnostiqué Korsakoff en septembre dernier suite à de nombreuses années d’alcool et à un traumatisme crânienqui a accéléré le processus. Du service neurologie de l’hôpital, il a été transféré en EPADH où il semblait assez bien car le cadre est coloré et très moderne.
Puis un jour, en décembre 2018, il est sorti en fauteuil roulant pensant "aller faire un petit tour au centre ville de Carcassonne", disait il avec un sourire d’enfant. Résultat, l’Epadh ne pouvant prendre la responsabilité d une personne "fuguant", il a été placé en espace clos avec des personnes Alzheimer délirantes où il s’enferme dans sa chambre pour ne pas voir ni entendre le spectacle quotidien.
Le personnel est très chaleureux mais n’a absolument pas le temps de partager. Il est donc seul de 8h à 12h et de 13h à 20h, croisant de temps à autre une personne lui accordant une minute ou 2 (voir 5) d’écoute. L’établissement n est pas adapté mais il n y a pas d autres solutions ... me répond-t on !
C’est donc insoutenable de penser qu’il restera là 20 ou 30 ans de plus.
Je fais donc appel à vous, accueillants familiaux, car je travaille et ne peux lui rendre visite qu’une fois par semaine et je suis la seule personne proche de lui.
Michel est un homme doux, agréable et qui cherche le contact, il a besoin de voir la vie, la vraie... dans une maison où il pourra apprécier de voir un jardin, des animaux, une ou plusieurs personnes d’empathie, affectueuses.
il faut évidemment un jardin clos.
Michel adorait cuisiner, il avait beaucoup de connaissances culturelles (théâtre, peinture, musique, radio, voyage) et mille autres choses.
Il a besoin d’être stimulé, adore jouer au scrabble et bat les records !
Il est très poli, bien éduqué avec de la retenue et de la dignité.
Je le promène régulièrement dès qu il fait beau, je plie son fauteuil et le met à l’arrière du véhicule puis je le promène dans la campagne. Nous nous arrêtons ou pas boire un café ci ou là, j ai l’impression d’être avec une personne "normale".
Il ne dit pas grand chose mais apprécie le changement et la beauté du paysage. Hormis le fait qu’il parle de temps à autre de son père qui n’est plus de ce monde ou de sa mère, qui ne lui adresse plus la parole depuis 46 ans, Michel est calme et posé, agréable et sans problème, il ne demande qu un peu d’affection - ce dont il a manqué, enfant, pour prendre confiance en lui et a gâché sa vie.
Je cherche pour lui un accueil familial (accessible en fauteuil roulant) dans l’Aude, les Pyrénéennes orientales, la Haute Garonne ou l’Hérault.
je vous remercie
Catherine - Mail : catherine.1018p(arobase)gmail.com

Note des modérateurs : Pour chercher un accueil familial temporaire ou permanent, servez-vous de la rubrique "Annonces" (menu de gauche).
Voir également notre article Korsakoff, troubles de la mémoire, lésions cérébrales...

sonia - 03/03/21 20:44 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Je rencontre un problème avec l'une de mes accueillies (korsakoff - 58 ans).
Voilà donc madame () a de grandes difficultés a se mouvoir et donc à s'assoir sur les toilettes.
Elle porte des garnitures tout le temps mais elle préfère uriner par terre!!! devant les toilette!!! que dans sa couche !!!.
C’est une horreur au niveau de l'hygiène de l'odeur......Cela devient insupportable !!!
Que faire car celle-ci a la tête dure ?
Merci de votre aide .
Cordialement

Etienne - 04/03/21 09:47 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour Sonia,

Vous trouverez quelques réponses à vos interrogations dans le sujet "Forte tête" : refus de toilettes et d'hygiène.
Je vous recommande d'y poster un nouveau message !

Famidaquement, Étienne

sonia - 08/03/21 09:07 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour Etienne,
Malheureusement pour moi aucune aide pour mon cas !
mon accueillit n urine pas par terre par affection !
Bonne continuations a tous
Cordialement

Andre - 08/03/21 23:58 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour
Vous reste il des places disponibles pour accueillir un homme de 52 qui a la maladie de korsakoff
Cordialement

Note des modérateurs : Pour chercher un accueil familial temporaire ou permanent, servez-vous de la rubrique "Annonces" (menu de gauche).
Voir également notre article Korsakoff, troubles de la mémoire, lésions cérébrales...

Sandrine - 23/10/21 18:30 - Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Je suis responsable de secteur dans les services à domicile. Nous accompagnons une jeune femme de 35 ans atteinte du syndrome de Korsakoff depuis plusieurs années. Elle est suivie en hôpital psychiatrique, s'y rend en accueil de jour pour participer à des ateliers, ou h24 en cas d'urgence (chutes causées par l'alcoolisme). Elle est alcoolique depuis 10 ans, elle a suivi des cures de désintox pour faire plaisir à sa famille mais jamais pour son propre bien-être. C'est une jeune femme adorable, qui a besoin de présence et de chaleur humaine. Elle a bien évidemment les principaux symptomes de la maladie (difficultés à se nourrir, à se doucher, à se lever). Elle a une désorientation spatio-temporelle (quoi qu'elle sait où se trouve notre agence pour récupérer ses cigarettes tous les mardis smiling smiley )
Nous nous sommes réunis avec les professionnels qui la suivent à l'hôpital et il a été proposé la solution de la famille d'accueil (d'où ma présence sur ce forum), mais pour le moment, ils souhaitent maintenir cette personne à son domicile avec augmentation de nos interventions, d'une équipe d'infirmières rattachée au centre; L'intervention d'une équipe d'éducateurs a été refusée par la MDPH.
Nous savons qu'à son stade avancée de la maladie, nous ne ferons pas de miracle. Mais étant donné qu'elle n'est pas du tout en manque lorsqu'elle fait des séjours de plusieurs semaines à l'hôpital, je me dis qu'il y a peut-être matière à aider cette personne à s'en sortir, pour le peu de facultés qui lui restent acquises.
J'ai pu lire tous vos témoignages et vous en remercie. J'aimerai recevoir vos témoignages sur l'usage d'aides techniques que vous utilisez avec ces personnes pour améliorer leur quotidien : carnet-mémoire, planning, calendrier... Est-ce que vous les fabriquez vous-même ou vous les achetez ?
Si je vous donne mon email, serait-il possible de recevoir des photos de vos aides svp ou recevoir des liens pour l'achat ?
J'ai comme l'impression que l'accompagnement se rapproche de l'accompagnement d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer...
Je vous remercie infiniment de l'aide que vous pourrez m'apporter.
Merci de m'avoir lue, je vous souhaite une bonne soirée,
Sandrine - dipsie31(arobase)hotmail.fr

Marlene - 09/04/22 01:15 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Noémie a écrit:
-------------------------------------------------------
> Bonjour,
> Mon frère et moi venons d'apprendre que notre père avait la maladie de korsakoff
> Après 1 mois dans un hôpital nous l'avons mis dans un hôpital psychiatrique,
> J'aimerai savoir si des personnes atteintes de korsakoff ont pu, avec le temps retrouvé une partie de leur mémoire, Retrouver de l'indépendance etc...
> Cela fait une semaine que son médecin nous a dit cela,
> Merci d'avance pour vos réponses

Malheureusement les personnes souffrant de la maladie de korsakoff, ne vont jamais en s'améliorant , les capacités perdues ne reviennent pas. Il faut accepter les choses et aimer les personnes dans leurs souffrances et les aider à ne pas en perdre davantage ,c'est pour cela qu'il faut un suivit et un cadre médical. Bon courage à vous. Moi c'est ma maman qui vit cette maladie et c'est très difficile, je comprends tout à fait votre impuissance face à cette situation

Lotellier - 09/08/22 10:08 - Re: Maladie de Korsakoff en accueil familial

Bonjour,
Cela fait presque 18 mois que mon ex-mari a la maladie de korsakoff.
Il est en EHPAD, mais l'EHPAD voudrait le placer en USLD.(unité de soins de longue durée)
Je suis devenue sa tutrice depuis le mois de mai. Je le prends constamment à la maison mais c'est de plus en plus dur pour moi car je fais de la dépression et ce n'est pas facile tous les jours.
Une audience doit avoir lieu pour qu'il vive en continu à la maison, mais je ne m'en sens plus capable car il n'a rien à faire en EHPAD
Mes enfants m'ont laissé seule pour me débrouiller
Je voudrais trouver une famille d'accueil car je ne me vois pas 24H/24H m'occuper de lui.
Il a 69ans, ne sait pratiquement plus s exprimer. Rien qui qui l'intéresse à part le sport et parfois un film
Il faut l'aider pour la toilette ,pour se déshabiller. Je culpabilise tout le temps de ne pas pouvoir m'en occuper comme j'aurais voulu le faire.je m'en sens incapable maintenant.
Pouvez vous m'aider et me donner quelques indices car je vis seule avec une toute petite retraite.
D'avance ,je vous remercie.

Note des modérateurs : Pour chercher un accueil familial temporaire ou permanent, servez-vous de la rubrique "Annonces" (menu de gauche).
Aller à la Page  Page précédente 1 23 Page courante: 3 parmi 3

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Maladie de Korsakoff en accueil familial), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 1 plus 23?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.