Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Départementaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Aller à la Page  Page précédente 12 Page courante: 2 parmi 2

lehousse - 24/09/07 11:00 - Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour,
je vous écris dans la détresse, nous sommes famille d'accueil thérapeutique, une de nos patiente se plaint d'attouchement de la part de mon mari, nous sommes effondrés, cette patiente désirait partir pour aller dans une famille gouvernante mais n'étais pas prête, elle vivait à la maison depuis 2 ans, nous nous rendons compte que nous sommes à la merci de toute accusation non fondée, nous ne sommes pas entendus par l'administration, avez-vous eu ce genre de problème ?

sophie86 - 24/09/07 17:01 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour Lehousse

situation très délicate en effet. Sur le terrain du "sexuel" personne n'est à l'aise, surtout pas l'administration qui a pour principe de se couvrir au moindre problème.
J'ai entendu une histoire similaire sur mon département. L'accueillie a été retirée rapidement, le mari de l'accueillante emmené à la gendarmerie sans grand égard. Procès: il n'y avait aucune preuve contre lui. L'affaire a été classée.
Mais les dégâts ont été faits.
Si une plainte a été déposée, prenez rapidement un avocat. Défendez-vous en toute bonne foi.
Ne paniquez pas. Il y a normalement toute une équipe autour de l'accueillie dont les témoignages pourraient attester du type d'accompagnement que vous avez offert à l'accueillie et de ses difficultés à elle.
Courage

Joelle 33 - 24/09/07 18:12 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour "Lehousse",

Je n'ai pas vécu tout à fait la même accusation mais presque... ma patiente s'était donnée des coups de poing dans le visage et elle est allée raconter à son pavillon d'origine que c'était mon conjoint qui l'avait frappée... L'équipe soignante a cru à ses propos mais chez nous l'accueil familial thérapeutique est organisé par une équipe à part qui a pris notre défense face à l'équipe soignante. L'éducateur qui nous suit a dû "taper du poing sur la table", d'après ses dires, pour leur faire entendre raison. Ils ont fini par convenir qu'il s'agissait d'affabulations. Par qui êtes-vous épaulés habituellement ? Demandez un rendez-vous avec le médecin psychiatre en charge du placement, il me semble que de par son expérience, il est à même de porter un avis prudent sur cette accusation...
Courage.

lehousse - 25/09/07 10:33 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

nous sommes salariés d'un centre hospitalier et j'en ai peur, nous n'avons pas grand chose à attendre, ils se cachent derrière la neutralité ............. c'est démoralisant.
merci quand même

Joelle 33 - 25/09/07 14:30 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Rebonjour,

Je pense que les médecins psychiatres savent pertinemment qu'il ne faut pas prendre ce genre de discours au pied de la lettre. C'est une situation qui demande à prendre du recul. Les personnes que nous avons en charge peuvent avoir toutes sortes de fantasmes. Il me semble que vous devriez prendre rendez-vous avec le médecin psychiatre en charge de votre patiente de manière à essayer de comprendre ce qui s'est joué pour elle car vous risqueriez de rester sur une fausse interprétation des choses. En effet, il est probable que l'on ne veuille plus que cette personne revienne chez vous non pas parce que l'on vous croit coupable mais parce que tout simplement son délire actuel est incompatible avec l'accueil familial. N'ayez pas peur d'aller demander des explications au personnel soignant, il me semble que cela devrait pouvoir vous rassurer.
Bon courage,

lehousse - 27/09/07 09:21 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

merci, je vais suivre votre conseil

kulik - 27/11/07 22:18 - Re: Liberté de choix

bonjour je suis tres etonnée de lire cette histoire!! je suis famille d'accueil personnes agée de puis 6 ans
jai toujour dit que je garde les personnes jusqu'a la fin
et je peux vous dire que jai deja gardée 4 personne jusqu'au deces et que lon a fait des soins paliatif chez moi
de plus le conseil general du tarn ne m'a jamais decourage a propos de ça je me sent au contraire épaulée et pourtemps croiyez moi j'ai eu des personnes trés malades et vraiment des cas tres lourds mais avec le service de sois paliatif mobile et les infirmier a domicile tout c'est toujours bien passé
je ne comprent pas que certain conseil general ne comprennent pas le coté humain de notre metier car on fait un metier qui dois etre fait avec le coeur et toutes les familles que je connait le font. je vous encourage a vous battre pour vous et surtout pour ces pauvres personnes agées qui compte sur nous pour finir leurs jour en famille et entourée des gens qui les comprenent et finissent toujours par les aimes comme s'ils etaient de leur propre parents
marie

Terzo Fanny - 13/07/08 15:36 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour Etienne

Je suis tout à fait d'accord avec vos propos
je me retrouve moi même ds le cas d'un retrait d'agrément abusif et je ne compte pas en rester là je vais retrousser mes manches et je conseille aux personnes qui lisent ce forum de faire de même.
j'en aie assez de me sentir frustrée.
je voudrais que les choses changent et je ne suis pas la seule.

bonjour à vous [Leslie, Colette, Betty ???]

je suis très contente que vous ayez eu gains de cause, BRAVO
je me retrouve aussi ds une situation délicate et le C G veut me chercher des poux dans la tête mais je ne me laisserai pas faire je vous tiendrais au courant des suites de mon affaire.
fanny

dehame - 11/12/09 14:30 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour c'est Marylou
voilà 4 ans que je vous avais fait part de mes soucis, retrait immédiat de mes 3 agréments.
pendant un an il n'y a pas eu d'écho. fin 2006, début d'enquête de gendarmerie, ceci jusqu'à juillet 2009.
nous avons passé au tribunal le 27 octobre 2009, j'ai constitué un dossier en béton aux dires de mon avocat.
nous avons été trainé dans la boue par le journal de la région.
délibéré le 8 décembre 2009
nous avons été condamné à 5 mois de prison avec sursis assortis de l'interdiction des droits civiques et civils pendant une période de 5 ans et de l'interdiction d'exercer l'activité de famille d'accueil pendant 5 ans 7500 euros de dommages et intérêts ainsi que de 1000 euros de frais de justice, mon avocat a fait appel.
conclusion :
le premier adulte a été entendu la première fois à la gendarmerie il déclarait être très bien, deuxième fois il se plaint de travail forcé, de dormir sur une paillasse, de ne pas manger et j'en passe.
le deuxième se plaint que j'ai détourné 750 euros, qu'il n'avait pas son argent de poche. Il avait 72 euros par mois, il n'était pas ni sous curatelle, ou tutelle.
le troisième adulte handicapé profond avec troubles du comportement n'a pas su trop dire, il ne devait pas être placé en famille d'accueil
je leur ai fourni tous les documents possible, j'ai répondu à toutes les accusations par des preuves, des photos, des documents mais rien n'a fait
il ne comprenne pas surtout pour les 750 euros.
pouvez-vous me confirmer
- que la famille d'accueil n'a pas droit d'aller sur le compte de l'adulte
- que notre salaire se compose de l'AAH + Loyer, et de l'aide sociale qui complète le salaire, en aucun cas on ne peux dépenser ce que nous n'avons pas et que l'adulte à 12 % de l'AAH, c'est la seule chose dont je n'ai pas de document le prouvant, ou dois-je m'adresser, j'aimerai gagner en appel,
merci

Etienne - 27/01/10 00:12 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonsoir Marylou

Votre histoire me semble sacrément embrouillée : je ne permettrai pas de prendre position sans connaître les arguments de la partie adverse confused smiley

Pour répondre à vos questions :
- Qu'un accueillant "touche" aux comptes d'une personne accueillie n'est pas impossible, mais malsain et totalement déconseillé ; par ailleurs, les accueillants n'ont pas le droit d’accepter un don ou un testament de la part de la personne accueillie.
- Non, notre salaire ne se compose pas de l'AAH + Loyer, et de l'aide sociale qui complète le salaire : il doit être conforme aux différents montants prévus par le contrat d'accueil. L'accueillant familial ne perçoit normalement aucune aide directe : c'est la personne accueillie qui perçoit, le cas échéant, diverses aides et/ou allocations (AAH, allocation logement, aide sociale, APA...) nécessaires au financement de son accueil.
- A ma connaissance, un adulte handicapé doit conserver à sa libre disposition (argent de poche) au minimum 10% de l'ensemble de ses ressources personnelles ou 1% du montant annuel de l'AAH (soit, actuellement, 81,80 € par mois). Pour une personne âgée il faut "garantir à l'intéressé la libre disposition d'une somme au moins égale au dixième de ses ressources, ainsi qu'au centième du montant annuel des prestations minimales de vieillesse arrondi à l'euro le plus proche" (article R231-4 du Code de l'action Sociale et des familles).

Pour information : j'ajoute de temps en temps, dans la rubrique "Adultes handicapés et personnes âgées >Jugements & jurisprudence" de Famidac, les exemples d'annulation de retrait ou de suspension d'agrément portés à ma connaissance. Certains accueillants finissent donc par obtenir gain de cause, mais c'est généralement très long, laborieux et pénible...

Bon courage,
Courtoisement, Étienne

pauline - 13/03/10 18:14 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour,
Je viens de lire tous ces courriers mais ils ne m'ont pas rassurée? Nous accueillons depuis bientôt 10 ans et notre dernier accueil ne se passe pas bien. Cette PA est chez nous depuis un an et cela fait la troizième fois qu'elle nous fait une "crise d'angoisse" ou de paranoîa? Pendant plusieurs jours elle nous accuse de tout (mensonges, insultes, coups bas, violence psychologique...) et raconte n'importe quoi sur nous à des amies au tél. Cette fois-ci elle a reconnu en avoir parlé aux voisins pour qu'ils sachent et évoqué la possibilité de porter plainte, en ajoutant même en présence de nos enfants,(nous avons 3 jeunes enfants) le fait qu'elle trouve des excuses à mon mari mais qu'elle me méprise.
La première fois nous n'avons rien dit à personne, la deuxième fois nous en avons touché un mot à son fils sans tout lui dire mais pour qu'il se rende compte que sa mère a quelques fois de problèmes de santé( il pense toujours que seul sont corps vieilli, que pour son mental, tout marche très bien). C'est vrai qu'à 90 ans elle est encore des capacités exceptionnelles. Cette fois nous sommes inquiets, conscients contrairement à elle des dégatsquelle cause et qu'elle peut encore causer.
Mais que pouvons-nous faire pour nous protéger ? J'ai déjà pris l'habitude de noter chaque incident dans un cahier avec les propos qu'elle nous tient, ce qu'il y a au repas...
Merci de votre aide, vos conseils nous seraient précieux.
Cordialement

Joëlle33 - 14/03/10 11:16 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour Pauline,

Il me semble que la première chose à faire, ce serait d'en parler au médecin qui suit votre accueillie car il s'agit d'un problème de santé mentale qui peut être traité grâce à un traitement approprié, ainsi qu'aux Services sociaux du Conseil Général car il vaut mieux qu'ils soient alertés par vous en premier que par votre accueillie ou bien par un voisin zélé.
Il me semble qu'il faut travailler le plus possible dans la transparence et ne rien cacher à l'ensemble des partenaires de ce qui se passe à la maison. Vous avez raison de tenir un journal, cela peut vous être très utile pour être le plus objectif possible et cela montre votre professionnalisme.
Bon courage.

bailly - 04/07/12 09:28 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Une accueillante de mon département a vu débarquer 2 assistantes du CG et l'infirmier qui s'occupait de son accueilli ; à 19h30 ils sont venus retirer l'accueilli. Le fils de l'accueilli qui est aussi le curateur (habite aux Antilles) a été prévenu par mail à 0h30 (heures Antilles) du retrait par le CG de son père.
L'accueillante a toujours son agrément ! ce que j'ai du mal à comprendre!!!! L'accueilli a été amené le soir même dans une autre famille.
L'accueillante a quel recours ? sera -t-elle rémunérée ?
Merci de me répondre. Cordialement. Martine

bailly - 05/07/12 22:57 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

L'accueillante en question a reçu un courrier du CG indiquant "cas de force majeur", donc pas de préavis!!!!!. Pour l'insatnt elle a toujours son agrément et doit passer par le CG pour un prochain accueil. Si nouvelles je vous informe. Cordialement Martine

CHARVET Evelyne - 05/12/12 23:39 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonsoir,
Mes accueillis m'ont été enlevés "pour mauvais traitements" enfin, pour principe de précaution, enlevés sur le champ sans indemnités pour cas de force majeure !... depuis leur départ en mi-septembre, leurs vêtements et diverses affaires sont toujours dans leurs chambres.
Que m'est-il dû ? et comment faire reconnaitre qu'il n'y pas eu maltraitance ?
J'arrête l'accueil, écoeurée, dégoutée, et détruite.
Merci de vos réponse
Evelyne

patoche86 - 06/12/12 13:16 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour Evelyne,

Avez-vous une trace écrite, une explication noir sur blanc, des motifs de cette évacuation ?
Il me semble, mais je peux me tromper, que c'est aux services qui vous ont ôté vos pensionnaires, de PROUVER qu'il y a eu mauvais traitements. Et non à vous de prouver votre innocence.
Nul ne peut être condamné sans preuve.
L'article 11 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 de l'ONU définit la présomption d'innocence en ces termes :

« Article 11. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis. »


Je crois qu'il est bon de rappeler, que tout ceci n'a rien à voir avec le code du travail dont nous sommes injustement exclus (et dans lequel nous réclamons encore et encore à être intégré), mais avec les droits de l'Homme.

Je ne sais où vous en êtes, si vous envisagez de vous défendre, ou de laisser tomber.
Mais il faut bien comprendre une chose :
Chaque fois que des accueillis sont évacués, sur une simple présomption de maltraitance, sans preuves, sans autre forme de procès, plongeant ainsi l'accueillant dans une grande détresse,
Chaque fois que l'accueillant est présumé coupable au mépris de la loi et de la présomption d'innocence censée protéger chaque citoyen,
Si nous ne nous défendons pas, pour faire valoir nos droits, nous perpétuons un système que nous savons tous illégal.

Si vous êtes adhérente à Famidac, contactez sans plus attendre notre assistance juridique qui saura vous aider au mieux.

Bon courage, tenez nous au courant.

Patoche.

CHARVET Evelyne - 06/12/12 14:24 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Merci pour votre réponse, je suis de Loire Atlantique, dans ce dossier il y a beaucoup de "gags"
depuis septembre, les vêtements de mes accueillis sont toujours dans leurs chambres. Le conseil général de loire atlantique m'a juste contacté il y a environ 15 jours et me demande d'apporter les affaires de mes ex accueillis jusqu'à Nantes (80 km environ) et m'invite à une réunion pour entendre mes explications au mois de janvier !..... Les curateurs restent muets à mes mails,
J'ai répondu au conseil général que je ne suis ni déménageur, ni garde meubles et que n'étant coupable de rien, je ne me déplacerais pas pour me justifier, je ne souhaite plus faire de l'accueil, je suis tant dégoutée, peinée, en colère ... Mais je VEUX que ma bonne fois soit reconnue.
Accusée par un de mes accueillis (trauma crânien et alcoolique) cette personne était chez moi depuis environ 3 ans et demi. C'est l'association jeunesse et avenir qui a entendu mon ex accueilli (jeunesse et avenir n'avait mes dossiers que depuis 2 mois) !... On me dit "principe de précautions) ça ne veut rien dire. Je souhaite savoir s'il m'est dû la "mise à disposition" des chambres, puisque non vidées ?
Je n'ai adhéré à FAMIDAC qu'après cette sale histoire, je devais le faire depuis longtemps mais ... et puis on pense que ça n'arrive qu'aux autres. Me voila partie pour la galère !
Merci Evelyne

sissou - 10/12/12 09:22 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour Mme Charvet
Savez vous qu'il existe en Loire Atlantique une Association de défense des droits des accueillants familiaux : AFA44 . Vous trouverez nos coordonnées ici et vous pouvez nous téléphoner.
Quand à vos droits, notre collègue Patoche86 a tout à fait raison et l'asso pourra vous aider ou vous conseiller. Il ne faut pas abandonner, si vous êtes dans votre bon droit.
Courage, allez de l'avant
Sissou

CHARVET Evelyne - 17/12/12 12:35 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour
Merci de vos réponses et merci a Etienne qui a contacté AFA 44. La responsable de cette association à pris contact avec moi. Je suis très mal depuis cette "histoire".Et je veux que soit prouvée ma non culpabilité et retrouver mon honneur. Déjà des familles d'accueil sont au courant du sujet, bien que ce ne soit pas des accueillants avec qui j'ai des relations autres que celles du "travail". Je donnerais la suite sur le site. J'ai eu des devoirs pendant que j'étais avec mes accueillis, j'ai donné, donné, tout ce que j'avais dans les tripes !... mais j'ai aussi des droits !
Bonne journée a tous

Marion - 17/12/12 21:30 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Evelyne,et tous les accueillants,

Les accueillants sont des gens formi-formi formidables, et que personne n'en doute!

On parle souvent de" l'exception à la française" :
Oui, les accueillants sont des personnes exceptionnelles à plus d'un titre, vous tous le savez bien!

Faisons-nous un devoir de nous passer de la pommade, de nous encourager, de nous trouver bons tous les jours, et à chaque heure qui passe!
Si nous ne faisons pas un peu d'autosatisfaction, qui le fera pour nous?

Qui nous chuchotera à l'oreille: oui ma chérie c'est toi la plus patiente, et la plus gentille!
Qui nous dira ces mots doux que l'on entend jamais!
Qui nous aimera pour nos qualités et nos compétences multiples et variées?
Qui nous laissera croire qu'on a besoin de nous, et qu'on en vaut le coup?

Aimez-vous, soyez fiers de vous, ne doutez pas!
Ne laissez à personne le droit de vous humilier.

C'est VOUS, c'est NOUS les meilleurs, et Hauts les Coeurs!!!

Amicalement, Marion.

CHARVET Evelyne - 28/12/12 01:23 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Merci MARION!! J'ai une association AFA 44 qui devrait me défendre ? je veux juste retrouver mon honneur et que l'on me paie ce que l'on me doit, je n'ai pas commis ce qui m'est reproché, simplement fait mon travail avec mes tripes, maintenant je me sens tout simplement bafouée et cassée ! Il me faudra du temps pour digérer !.... Evelyne

afa44 - 03/01/13 22:58 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonsoir
je dois préciser à Eveline Charvet que l'asso ne peut que la conseiller et ne peut intervenir que si elle peut se déplacer et rencontrer le CG (qui n'a enlevé les accueillis que par principe de précaution et qui se doit d'agir ainsi).
Ce qui est sûr c'est que les AF ne pèsent pas lourd dans la balance et que nous sommes considérés commes des ouvriers dociles plutôt que des collaborateurs et acteurs de l'accueil familial, et même des ouvriers ont droit à plus de considération. On a du mal a être fort et à ne pas envoyer sa démission sur un coup de déprime.
Nous savons comme le dit plus haut Marion que nous somme dans le juste et que nous sommes bon. Alors félicitation à tous et à toutes
AFA44

pairault - 13/11/13 20:22 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour
A ce jour le 13 novembre 2013, je suis depuis 13 ans famille d'accueil pour personnes âgées, j'ai vécu aujourd'hui une chose terrible : 6 personnes du cg des Deux Sèvres sont venues à mon domicile pour me retirer mes deux accueillis : une personnes de 86 ans, qui ne marche plus, et un monsieur de 77ans .
L'équipe du conseil général et venue nous voir en juillet 2013 ; après leur visite, un silence total pendant quatre mois, sans rapport de leur part : aujourd'hui il sont venus retirer mes accueillies avec des arguments invraisemblables, en me disant que j'étais aux courant ce qui est faux, je n''ai reçu le courrier en recommandé qu'après leur passage et le retrait des personnes.
Ce qui choque c'est qu'ils n'entendent pas la charte des personnes accueillies, ils mentionnent sur le rapport qu'elles doivent exprimer leurs demandes, mais là Mr b.. ne désirait pas partir, il tremblait il se posait des questions auxquelles personne ne répondait.
Les faits qui me sont reprochés sont : que j'ai refait ma cuisine, donc l'entreprise déposait les gravas devant la maison, que mon terrain du parc était trop dangereux pour la promenade des personnes et le pire, une maison insalubre, voila on arrache le bonheur de personnes qui se sentent bien et qui ont une vie.

Irène - 14/11/13 12:36 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour,

Sans avoir toutes les données du problème, il y a manifestement un manque de soutien dans cette situation. Si vous n'avez pas reçu par écrit des injonctions pour mettre votre maison en salubrité il n'y a pas lieu qu'une procédure aussi radicale soit mise en place.
Il aurait fallu que les faits reprochés vous soient clairement signifiés, et qu'une visite par la suite vienne constater leur évolution. On aurait pu ainsi imaginer une meilleure collaboration CG/accueillante, avec des conseils prodigués, un entretien pour identifier vos difficultés, des visites plus rapprochées de l'assistante sociale du CG.
Mais visiblement l'attitude répressive a pris le pas sur le soutien.
De mon point de vue, les rapports CG accueillants doivent s'inscrire dans un climat de "confiante collaboration". Ce qui sous entend une concertation et surtout de la communication et du dialogue.
Les formations mises en place abordent-elles cet aspect là de l'accueil? C'est pourtant la base de l'accueil familial, un travail d'équipe ou chacun apporte sa pierre à l'édifice, pour le bien des personnes accueillies, pour la qualité de l'accueil et pour éviter de tels drâmes.
Je vous souhaite beaucoup de courage ainsi qu'à votre famille, de trouver du soutien parmi vos proches, et les arguments nécessaires à votre défense.

pairault - 14/11/13 13:37 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour
je remercie pour votre soutien, je vais continuer a me battre car j'aime la profession être aux près des personnes âgés ces ma vie, j ai grandie auprès de de personnes âgés, j'ai un vécu inoubliable avec le club du troisième Age dans ma commune, auquel j'ai découvert beaucoup de travaille manuel, des gouter des repas des voyages etc........ a ce jour je suis une criminelle, j'ai prie contact avec l'association du département, je lui est lue des passages de mon retrais d' agrément, elle m'a de suite dirigé ver un avocat du département car pour elle visiblement il n'avais aucun droit de me retirer mes agréments

pairault - 17/11/13 21:36 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonjour
bientôt 8 jour je le vie très mal cette situation , je me sens une criminelle, mais je pense aux personnes qui en sont victime plus que moi, j'ai toujours cette image lorsqu'ils ont vidé les chambres sans leur dire ou il partaient ;
la dame qui était avec moi depuis 5ans très fragile psychologiquement, et le monsieur que j'ai accueilli en mars me posait la question "que se passe t-il, pourquoi je pars, je veux rester ici" .
je veux défendre cett acte et j'espère que le cg des deux sèvres va se souvenir de moi, je veux que la presse s'empare de mon histoire, je suis prête a faire une déclaration, je veux savoir si j'ai le droit, si vous connaissez une dépêche faite moi en part, je vous assure que psychologiquement c'est très dur à vivre.

Etienne - 18/11/13 18:32 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Mme Pairault,

Vous m'avez envoyé ce rapport de contrôle qui relevait, en juillet 2013, une douzaine d'insuffisances dans la qualité de vos prestations. Certains de ces points font ressortir une relative méconnaissance de notions qui auraient dû être abordés au cours de votre formation initiale et continue ou, comme le souligne Irène, discutés à l'occasion du suivi médico-social de vos accueillis.
A mon sens, aucun de ces points ne peut cependant à lui seul justifier un retrait d'agrément, et moins encore l'évacuation sans préavis des personnes accueillies, le 13 novembre dernier.

Dans un tel cas de figure, le Conseil Général aurait normalement dû appliquer la procédure prévue par l'Article L441-2 du CASF : "Si les conditions mentionnées au quatrième alinéa de l’article L441-1 cessent d’être remplies, il enjoint l’accueillant familial d’y remédier dans un délai fixé par le décret mentionné au même article (= Article R441-9 : délai de 3 mois). S’il n’a pas été satisfait à cette injonction, l’agrément est retiré après avis de la commission consultative.
(...) En cas d’urgence, l’agrément peut être retiré sans injonction préalable ni consultation de la commission précédemment mentionnée."


Le CG a manifestement commis là une double erreur de procédure, d'autant plus évidente que ce rapport de contrôle, effectué le 31/07/13, est daté du 12/11/2013, soit 15 semaines plus tard : il ne vous a été communiqué que le jour de l'évacuation des personnes accueillies.
- Vous n'avez reçu aucune injonction préalable, qui vous aurait permis de remédier aux insuffisances qui vous sont reprochées ou d'envisager une cessation d'activité
- Le CG a évacué les personnes accueillies 15 semaines (plus de 3 mois) après sa visite de contrôle, ce qui démontre que même à ses propres yeux, il n'y avait pas "urgence".

Par ailleurs, les droits fondamentaux des personnes accueillies ne semblent pas avoir été respectés ; voir, entre autres, l'Article 4.3 de la Charte des droits et libertés de la personne accueillie : "3° Le droit à la participation directe, ou avec l’aide de son représentant légal, à la conception et à la mise en oeuvre du projet d’accueil et d’accompagnement qui la concerne lui est garanti."

A mon humble avis, il existe un doute sérieux quant à la légalité de ce retrait d'agrément, qui devrait faire l’objet d’une requête en annulation ou en réformation. Un recours en urgence aurait de fortes chances de prospérer...

Vous êtes adhérente de Famidac : notre Assurance "Protection juridique des accueillants familiaux" devrait efficacement soutenir vos démarches, tout comme celles de Valérie qui, en 2009, avait obtenu la restitution de son agrément - voir ce jugement ici smiling smiley.

Ceci ne réparera malheureusement pas les tracas et préjudices que vous subissez actuellement, tout comme vos accueillis... sad smiley
Famidaquement, Étienne

pairault - 18/11/13 19:00 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

bonsoir
je vous fais confiance je vous donne toute possibilité, je vous fais confiance je veux retrouver mon travail : j'en suis malade

claudine - 20/06/14 23:12 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

help !!! j'ai besoin d'aide et surtout de réponse je suis perdue voir anéantie.

voila ce qu' il m'arrive : je suis accueillant familial depuis mars 2004 date à laquelle j'ai eue ma 1ere accueillie puis un 2eme en décembre 2005 puis un 3eme en novembre 2010 tout se passait très bien jusqu'au jeudi 12 juin 2014.

après la visite régulière du suivi social (APEI) ce jeudi et surement de la mauvaise interprétation des paroles d'un des handicapés dont j'avais la charge soi-disant qu'il ne mangeait pas le midi ( ce qui ait faux naturellement ) la didams est intervenue le lendemain et sans autre formalité s'est empressée de déplacer mes 3 accueillis dans d'autre famille d'accueil me laissant dans un désarrois total moralement .

après 1 semaine d'angoissante attente les tuteurs m'annoncent la rupture des contrats la le ciel vous tombe sur la tête et aucun moyen de prouver le contraire ni d'un côté ni de l'autre

j'avais pris une maison en location exprès pour mon travail un T6 de plein pied avec un terrain que je vais être obligé de quitter du fait que j'ai une baisse de revenu de 4500 euros et que je n'ai même pas droit aux assedics.

pourquoi je ne sais pas quelqu'un peut il m'aider svp !!!

Domi18 - 21/06/14 09:12 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour Claudine,
Voulez vous avoir la gentillesse de lire le message d'Etienne, du 18/11/2013, au dessus du votre. La réponse faite à Mme Pairault est valable pour tous les retraits d'accueilli(e)s.
Cordialement

claudine - 22/06/14 21:15 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

merci Domi18,

J' avais déjà lu le message précédent d'étienne mais je ne sais pas à qui m'adresser dans mon département (l'aube) et je ne suis pas abonnée à famidac et maintenant que je n'ai plus de revenu je ne peux pas le faire la cotisation est trop importante pour moi .
Pour l'instant je suis dans l'attente je n'ai toujours rien reçu du CG et sur mes 3 accueillis j'ai eu 1 recommandé jeudi 2 des tuteurs sont venus prendre les effets personnel sauf le lit médicalisé qui sera retiré que vendredi 27 juin et le 3eme pas de nouvelle pour le moment .
Et pour finir je n'ai eu que 1/9 de mon salaire super c'est ma banque qui va être contente .
enfin merci pour votre soutien.
cordialement .

karole - 22/06/14 22:41 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonsoir,

Vous pouvez-vous peut-être vous rapprocher de l'association de votre département, je ne sais pas si elle
est toujours "active"

Association des Accueillants Familiaux de l’Aube (AAFA) - arrêtée en 2012 ?
Présidente : Elisabeth NOEL 4, rue Bernard Palissy
10600 La Chapelle St Luc. Tél. 03.25.72.98.08

Sinon, il est vrai que la cotisation à Famidac à un coût, mais bon, 60 euros par an, soit 16cts par jour pour avoir une protection juridique, il ne fallait pas hésiter ! (maintenant, c'est trop tard) : quel soulagement d'avoir un interlocuteur quand nous avons un "pépin".
Nous l'avons expérimenté ces derniers jours et c'est vraiment un plus pour les accueillants.

Bon courage pour la suite.

Domi18 - 23/06/14 08:38 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour Claudine,

Vous pouvez essayer du côté de votre assurance habitation. Elle comprenne généralement une clause d'assurance juridique.
Bon courage.

hugonnier - 27/06/14 18:09 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour,
moi je viens de subir la même chose suite à des propos décrits par une accueillie et surtout alimentés par l'infirmière de secteur avec l'assistante sociale. Cela s'est passé le 26 février 2014 : ils m'ont retiré mes 3 accueillis sans prendre le temps de discuter.
J'ai fait intervenir l'assurance juridique de famidac et l'avocat qui nous a été proposé a fait un boulot formidable. Il a déposé un recours au tribunal administratif qui a débouté le CG, le 20 juin dernier.
Je peux reprendre mon travail mais je dois faire la recherche de nouveaux accueillis.
Ne baissez pas les bras. et je ne compte pas en rester là. J'attends la réponse du procureur de la république suite à l’enquête menée par la gendarmerie.
Notre profession est très mal considérée.

Mazeirat - 19/04/15 18:42 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour,

Je viens de lire les jugements à propos de votre affaire (voir l'article "Annulation d’un retrait d’agrément pour suspicions de violences" ), et j'en suis très heureux. smiling smiley
Après une longue carrière de médecin gériatre, j'ai bien souvent constaté le mépris avec lequel sont traités les accueillants familiaux, et la suspicion qui règne en permanence dans certains services sociaux départementaux : il n'y a aucune confiance a priori et on en arrive à considérer normal que ce soit à l'accueillant d'administrer la preuve de sa bientraitance.
J'espère que vous obtiendrez une juste compensation de votre manque à gagner sur la période de procédure et sur la période nécessaire pour revenir à 3 accueillis, car il s'agit bien d'un TRAVAIL qui DOIT donc être rémunéré, et que vous avez été spoliée injustement de cette rémunération par un abus de pouvoir manifeste.
Il est urgent de sortir du paternalisme encore souvent présent dans certains services sociaux.
Faire connaître ces décisions judiciaires est aussi très salutaire ... mais je vois qu’Étienne s'en charge !
Cordialement,

Laigneau Maryanne - 01/05/15 14:31 - Re: Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies

Bonjour,

Je viens de me faire retirer mes agréments par le CG du Loiret à cause d'une bêtise qu'a faite mon fils.
Le CG a jugé que comme je suis responsable de lui, je dois assumer,... J'ai fait tout ce qu'il fallait, pensant que ça suffirait, Je pensais avoir seulement des reproches de la part du CG, mais non : retrait direct.
Je me suis toujours donné à fond pour mes accueillies, qui cela dit en passant, ont émit (par écrit) le souhait de rester chez moi quand même. On n'a absolument pas tenu compte de leur avis alors qu'elles n'était absolument pas en danger de quelque nature que ce soit.
Je me retrouve sans ressources, seule, à 55 ans avec un crédit à payer, sans compter toutes les factures qui vont avec la (grande) maison dont j'avais besoin pour mon activité : LA GALÈRE.
Puis, en cherchant une solution, j'ai découvert que l'on pouvait faire la même chose sans agrément pourvu que ce ne soit pas dans ma résidence principale. J'ai donc pris contact avec des personnes qui font de la "colocation seniors avec services", je me suis renseignée, c'est légal.
Conclusion : je cherche une maison à louer en résidente secondaire pour moi et mes futurs résidents et je loue les chambres en colocation. Je garde une chambre libre dans ma propre maison (que je garde en résidence principale). J'aurais le statut d'aide à domicile (CESU) et j'aurais donc, de ce fait, droit au chômage au cas où.
J'aurais aimé garder ma maison et mes agréments, mais je suis dans une situation qui ne me laisse pas le choix. J'AIME TROP ce que je fais pour renoncer et je ne peux pas vendre ma maison ", j'y laisserais trop de plumes" !!!
La situation est désespérée, alors "Aux grands maux,les grands remèdes".
Cordialement
Aller à la Page  Page précédente 12 Page courante: 2 parmi 2

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Présumés coupables : évacuation des personnes accueillies), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 22 plus 7?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.