Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Départementaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Accueil en logement indépendant

Aller à la Page  Page précédente 1 2 3 45 Page courante: 5 parmi 5

Joëlle W. - 25/04/16 15:03 - Accueil en logement indépendant

Bonjour,

J'aimerai savoir si on peut devenir Accueillant Familial quand on a une maison principale et une maison attenante qui servirait à accueillir 2 personnes âgées ?
Ou il faut impérativement que les personnes âgées résident sous le même toit que l'Accueillant Familial ?
Cette maison attenante serait composée de deux chambres, un séjour commun, une salle de bain commune, et une cuisine.
D'avance merci,

Joëlle

Note des modérateur : Vous trouverez les réponses à vos questions en lisant attentivement notre rubrique Logement indépendant

karole - 27/04/16 11:47 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour
Je pense que c'est possible, car dans certain cas (pour des personnes valides sans problème cognitif) les CD acceptent, dans la Nièvre par exemple, que la maison où couchent des accueilli(e)s ne soit pas attenante au logement de l'accueillant. Ils sont reliés par des interphones.
Karole

PS - voir le Guide de l’accueil familial pour les personnes âgées et les personnes handicapées, page 16 :
"La personne accueillie doit disposer, sous le même toit que l’accueillant familial, d’une chambre individuelle et d’une installation sanitaire comprenant un WC et un équipement toilette (douche ou baignoire) avec eau froide et chaude ou d’un logement de type studio. Elle doit avoir accès aux pièces communes et pouvoir partager des moments conviviaux avec l’accueillant et sa famille.
Le conseil général peut toutefois, au cas par cas, accorder un agrément alors que la pièce ou le logement mis à disposition n’est pas situé sous le toit de l’accueillant familial mais dans l’enclos de son habitation, s’il estime que le caractère familial de l’accueil est préservé, notamment par une organisation facilitant l’accès libre de la personne accueillie aux pièces communes et la mise en place d’un système de communication adapté. Dans ce cas, l’installation sanitaire doit être intérieure à la pièce mise à disposition ou située dans le même bâtiment et facilement accessible."


Il est cependant souhaitable que le passage entre les logements soit couvert et protégé des intempéries !

Christel - 14/11/17 13:15 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour
j' ai assisté à une réunion d'informations en Meurthe et Moselle et expliqué mon projet d accueil d'une personne âgée en logement indépendant sous mon toit. La personne qui dirigeait la réunion m' a dit que cela ne se faisait pas, qu' elle n avait jamais accepté de donner un agrément pour ce type d' accueil et que d'ailleurs dans notre région il n était pas coutumier que les personnes âgées vivent dans des familles d accueil ( en logement indépendant ou dans le même logement).
L accueil dans le même logement se ferait plus habituellement avec des adultes handicapés.
D ailleurs les statistiques de la Meurthe et Moselle le confirme.
cela s annonce compliqué pour moi.

radou - 15/11/17 08:52 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour,
Votre post, Christel, manque un peu de détails :
# Avez-vous un agrément pour l'accueil de personnes âgées ou pour adultes en situation de handicap ou bien les deux.
# Avez-vous conclu un contrat de gré-à-gré avec cette personne âgée (+ 60 ans) ?
# Est-ce que le logement indépendant donne accès direct avec votre logement réservé à l'accueil familial ?
# Est-ce une colocation avec ou sans prestations de services ?
Ces critères peuvent nous aider à vous donner une réponse.
J'ai un exemple similaire d'une personne dans votre situation, dans un autre département sans le nommer. Il était à deux doigts de perdre son agrément. Il vient de passer en commission de retrait. Il l'a échappé belle, car il n'a eu qu'un avertissement dans l'objectif de ne plus accueillir des personnes âgées : DONC, vulnérables !!! dans son studio attenant à sa maison d'accueil. Car l'accueil d'une personne âgée en perte d'autonomie doit obligatoirement faire l'objet d'un contrat, dans la limite du nombre de personnes à accueillir, prévu dans votre agrément.
AMICALE_ment.
Radou.

Wendy - 14/12/17 22:43 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonsoir,

Jai un projet et j'aurais voulu savoir s'il est possible.
J'ai une maison familiale que j'aimerai rénové qui est assez grande pour faire 2 logements , une partie pour ma famille et lautre partie j'aurais aimé savoir si je pouvais accueillir 2 à 3 personnes âgées pour faire accueillant familial ?
Bien sûr avec salon sdb et WC pour chaque chambre , il y a juste un mur qui sépare les 2 logements .

Merci de votre réponse

Cordialement
WENDY

Belén - 15/12/17 23:00 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour Wendy,

La première question à vous poser devrait être si vous souhaitez accueillir des adultes ou non. Si la réponse est positive ... vous pourrez vous poser la question de si votre domicile est adapté à l'accueil familial ou non.
Pour être accueillant familial, il ne suffit pas d'avoir une grande maison ...
Je pense qu'il faut bien réfléchir au projet d'accueil et de façon globale. On ne commence pas la construction de une maison par la toiture ... en accueil familial, c'est pareil !!!
Cordialement
Belén Alonso

Céline F - 11/06/18 14:15 - Accueil en logement indépendant

Bonjour,
Cela fait un certain temps que l'idée de devenir accueillant familial me trotte. Je suis aide-soignante de métier qui a du arrêter car épuisée et cassée physiquement.
J'habite un grande maison ancienne à étage (habitation familiale), nous possédons beaucoup de dépendances (granges, garages..) dont un garage qui n'est pas collé à notre maison mais 15 mètres en face.
Pensez-vous qu'il soit acceptable et recevable du CG d'aménager ce garage et d'en faire un logement de 1 ou 2 chambres avec sanitaires individuels, une pièce de vie commune, une véranda commune et un espace jardin (environ 80m2) commun avec accès à notre cour, jardin et maison et un système de communication et d'alerte ?
Pensez vous aussi qu'il existe une éventuelle aide pour les travaux d'aménagement de ce garage ?
Je vous remercie pour votre aide.
Céline

Domi18 - 11/06/18 18:08 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour Céline,

voir le Guide de l’accueil familial pour les personnes âgées et les personnes handicapées, page 16
"La personne accueillie doit disposer, sous le même toit que l’accueillant familial, d’une chambre individuelle et d’une installation sanitaire comprenant un WC et un équipement toilette (douche ou baignoire) avec eau froide et chaude ou d’un logement de type studio. Elle doit avoir accès aux pièces communes et pouvoir partager des moments conviviaux avec l’accueillant et sa famille.
Le conseil général peut toutefois, au cas par cas, accorder un agrément alors que la pièce ou le logement mis à disposition n’est pas situé sous le toit de l’accueillant familial mais dans l’enclos de son habitation, s’il estime que le caractère familial de l’accueil est préservé, notamment par une organisation facilitant l’accès libre de la personne accueillie aux pièces communes et la mise en place d’un système de communication adapté. Dans ce cas, l’installation sanitaire doit être intérieure à la pièce mise à disposition ou située dans le même bâtiment et facilement accessible."


Il est cependant souhaitable qu'il y ait un passage entre les logements, couvert et protégé des intempéries !

Avant de vous lancer dans des travaux importants, mettez vous en rapport avec le service d'accueil de votre Conseil Départemental pour leur faire part de votre projet. Bien des départements refusent ce genre d'hébergement.
Si vous obteniez un avis favorable, il faut que ce soit impérativement par écrit, car entre les personnes qui instruisent le dossier et ensuite la Commission d'Agrément, les points de vue peuvent être différents (déjà vu).

Pour les Aides Financières voir avec l'ANAH de votre département, impérativement avant tout travaux.
Courtoisement,

Domi18 - 08/01/19 17:16 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour Julien,

Tout cela est très bien mais aussi très loin de l'accueil familal sujet de ce site !
Il existe beaucoup d'associations diverses, déjà en place, qui proposent d'accompagner ces personnes, il faudrait vous tourner vers elles, si l'accueil familial ne vous ou ne les tente pas.
Bon courage.
Courtoisement,

holin - 01/11/19 11:54 - Accueil en logement indépendant

bonjour,j'aimerais savoir si le département du Nord délivre ou non l'agrément pour les logements indépendants avec services chez les particuliers
j'ai réalisé les travaux nécessaires dans un logement attenant au mien qui désormais communique et demandé l'agrément d'accueillant familial
les personnes du conseil départemental qui sont venues nous on laissé entendre qu'elles ne connaissais pas ce genre d'accueil
nous nous sommes donc vu refuser l'agrément...

Belén - 04/11/19 09:15 - Re: Accueil en logement indépendant

Bonjour Holin,

L'agrément pour les accueillants familiaux est octroyé pour l'accueil dans une chambre ou un logement au domicile de l'accueillant.

L'agrément "pour les logements indépendants avec services chez les particuliers" ... je crois qu'il n'existe pas.

Demander un agrément pour devenir accueillant familial n'a rien à voir avec "demander à réaliser des services chez des particuliers".
Pour ce qui est de l'agrément pour l'accueil familial, il faut rester dans le cadre et la procédure, prévus par le décret et référentiel d'agrément : [www.famidac.fr]
La personne qui demande l'agrément et le Président du Conseil Départemental doivent respecter cette procédure, enfin uniformisée pour tous les départements.

Donc, il est tout à fait normal que les personnes du conseil départemental ne connaissent pas ce "genre d’accueil" , puisqu'il n'existe pas dans le cadre du référentiel cité plus haut. Et c'est normal de vous voir refuser l'agrément, en tant qu’accueillant familial, pour les mêmes raisons.

Si vous souhaitez héberger des personnes, auxquelles vous proposez des services, vous n'avez pas à demander un agrément pour de l'accueil familial puisque ce n'est pas de l'accueil familial.
Bonne réflexion et bonne continuation à vous !
Belén Alonso

Charline - 22/04/20 17:26 - Accueil en logement indépendant

Bonjour,
Je suis auxiliaire de vie depuis plus de 10 ans et je souhaiterai évoluer dans ce métier en devenant famille d accueil
J ai la possibilité d acheter la maison voisine communicante avec mon jardin
J aimerai savoir si quelqu’un pourrait me guider et me conseiller dans les démarches afin de mettre ce projet en place
Merci beaucoup et à bientôt
Charline

Note des modérateurs : avant de poster d'autres questions ici, lisez attentivement
- les articles de la rubrique "Logement indépendant"
- les judicieux conseils de Dominique

En résumé : Si
thumbs down votre logement ne communique pas directement avec le votre
thumbs down vous ne pouvez pas garantir une présence responsable 24h/24, 7 jours/7
Louez-le à qui vous voulez, avec un bail "classique" (meublé ou non meublé), et ceci sans dépendre de l'avis ou de l'agrément de votre Conseil Départemental, étant donné que ce ne sera en aucun cas un accueil familial..

casta - 06/10/22 12:38 - Accueil en logement indépendant

Bonjour,
Au secours ! est-ce sous le même toit ...ou pas ??
Nous sommes propriétaires d'une très vieille maison a 2 étages (sans ascenseur).
Victime d'un accident du travail qui l'a laissé paraplégique, l'ancien propriétaire s'était fait aménager une pièce dans la grange attenante à la maison, et reliée a celle ci par une terrasse couverte.
Nous avons engagé des travaux importants dans cette pièce qui ne possédait pas de fenêtre, était exiguë et minuscule (pauvre fin de vie pour ce monsieur...).
Aujourd'hui, après travaux, nous disposons d'un studio de 39m², avec une chambre, un WC, une douche, une pièce a vivre et un petit coin cuisine. Le tout ouvert par une baie vitrée donnant sur le jardin. C'est là que nous souhaiterions accueillir une personne âgée.
Et c'est la que le problème se pose : le CD me dit que le lieu d'accueil doit se trouver SOUS LE TOIT du demandeur.
J'ai bien lu dans le guide de l'accueillant que le CD peut accorder une dérogation au demandeur, si le lieu d'accueil est dans l'enclos de l'habitation, mais la personne responsable de la mission d'accueil familial du CD reste campée sur ses positions !
Que puis je faire ? comment se fait une demande de dérogation ? A qui l'adresser ?
Je suis écœurée à l'idée que l'on nous refuserait l'agrément pour un studio remis a neuf et relié à la maison par une terrasse couverte, alors que l'on pourrait me l'accorder pour une chambre au 2eme étage ou, vieille maison oblige et malgré les travaux d'isolation, on cuit l'été et on meurt de froid l'hiver !
Merci de votre aide et de vos conseils.
Virginie
Aller à la Page  Page précédente 1 2 3 45 Page courante: 5 parmi 5

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Accueil en logement indépendant), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 22 plus 20?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.